BIOGRAPHIE DE EIKO HAYASHI – DANSEUSE, MAÎTRE DE NIHON BUYÔ

Formée dès son enfance au Nihon buyō, Eiko Hayashi obtient son titre de maître (natori) à l’âge de 18 ans. Puis ses études la mènent en Allemagne et lui permettent de présenter son art à un public européen. Au fil de ses nombreuses expériences chorégraphiques, elle cherche à confronter danse japonaise et musique occidentale, n’hésitant pas à s’exprimer sur Bach, Bartók ou Josquin des Prez… Mais elle revient toujours aux racines de la danse traditionnelle du Kabuki.

Performances (extraits):

Novembre 2013 : Japan Klassik : West-östliche Sehnsüchte (Désirs d'Orient et d'Occident), Chidori no kyoku (Chant des pluviers) – accompagnée au violoncelle et piano, Haru no umi (Mer de printemps) accompagnée au piano, Litanie de T. Takemitsu accompagnée au piano, Suite pour violoncelle seul Nr. 2 BWV 1008 de J. S. Bach accompagnée au violoncelle, Le chant des oiseaux, chanson traditionnelle catalane, arrangée par P. Casals, accompagnée au piano et violoncelle etc.

Mars 2013 : Quinze jours au Japon, Haguenau, France, Sagi musume (La jeune fille-héron),
Hagoromo Densetsu (Légende de la femme céleste), collaboration avec Shamisen, guitare et tambour.

Janvier 2013 : Fête du Nouvel An au Musée d’ethnologie de Munich, pièce de Kaukuki Musume dôjôji.

Septembre 2012 :  Mikomignon – dialogue entre les espaces, mise en scène de L. Lamers, dialogue entre danse de Kabuki, danse contemporaine, piano et paroles théâtrales. Avec le soutien du Fonds pour l'art du spectacle, du département culturel de la ville de Munich et de la Fédération bavaroise de danse contemporaine.

Avril 2012 : Exposition «L'éventail japonais» à la Bibliothèque de la Fonderie de Mulhouse, Kane no misaki (le promontoire de la cloche), Fuji ondo (Le chant des glycines) etc. avec accompagnement musical (Koto et Shamisen).

Novembre 2010: Espace culturel l’Hermine, Festival de Sarzeau en France. Kane no misaki (le promontoire de la cloche), Fuji ondo (Le chant des glycines) etc. avec accompagnement musical (Koto et Shamisen).

Décembre 2009: Ambassade du Japon en Allemagne, Berlin, Genji Monogatari (le dit du Genji), collaboration de Nihon buyô et ballet de néo-classique. 

Octobre 2009 : Festival – Ohayô Japan! 2009 - Miracle (unplugged) in Leipzig, Théâtre Spinnwerk. Kane no misaki (le promontoire de la cloche), Sagi musume (La jeune fille-héron).

Novembre 2008 : Auditorium du Musée national des arts asiatiques - Guimet, Paris. Quatre pièces de Nihon buyô : Kane no misaki (le promontoire de la cloche), Fuji ondo (Le chant des glycines) etc. avec accompagnement musical de Nobuko Matsumiya (koto et chants) et Fumie Hihara (koto et chants).

Octobre 2008 : Festival culturel Hortus Wander Wunder Kammer, Salle des miroirs, Résidence d’Eichstätt, Munich. Le rossignol et la rose, création d’Eiko Hayashi basée sur le conte du même nom d’Oscar Wilde.

Septembre 2008 :  Ambassade du Japon en Allemagne, Berlin. A l’occasion de la sortie du roman japonais Hôyô Kazoku, concert-lecture avec danse sur une œuvre composée par P. Amrod : Chaconne N° 9.

Octobre 2007 : Ambassade du Japon en Allemagne, Berlin. Soirée de Nihon buyô. Fuji ondo, Haru no umi (Mer de printemps), Partita 2 de J.S. Bach, etc. Accompagnement au piano.

Septembre 2008 : Tipi - Das Zelt am Kanzleramt, Berlin (fameux théâtre sous chapiteau proche de la Chancellerie). Présentation de l’œuvre Haru no umi (Mer de printemps).
 
Novembre 2007 : Tenri-Kulturwerkstatt, Cologne. Soirée de Nihon buyô. Kane no misaki (le promontoire de la cloche) etc.

Mars 2007 : Centre culturel Gasteig, Munich. Sagi musume (La jeune fille-héron) et Le rossignol et la rose (création d’Eiko Hayashi basée sur le conte du même nom d’Oscar Wilde), collaboration du Nihon buyô et la balette.

Septembre 2006 : Centre culturel Gasteig, Munich. Tokyô, théâtre de danse contemporaine, collaboration du butô et du Nihon buyô.

Septembre 2006 : Japanisch-deutsches Zentrum (Centre germano-japonais), Berlin. Sagi musume (La jeune fille-héron). Mille Regretz de Josquin Desprez- arrangé par Luys de Narvaez pour la vihuela (guitare espagnole) etc.

Août 2005 : Château baroque Heiligenkreuz, Autriche. Kaleidoscop, avec pièce de musique baroque, accompagnée au clavecin.

Septembre 2005 : salle municipale de Germaring, Sagi musume (La jeune fille-héron), etc.

Juillet 2005 : Japan Festival à l’Englischer Garten, Munich. Haru no umi (Mer de printemps) etc.

2003 et 2006 : Festival Bertin-Poirée, Association Culturelle franco-japonaise de TENRI, Paris. Crossover : danse japonaise et musique occidentale, Partita 2 de J. S. Bach, Fujimusume (la jeune fille de Glycines).

2003 : Salle du Salvator, Vienne (Autriche). Crossover : danse japonaise et musique occidentale. Pièces de musique baroque accompagnées au clavecin : Partita 2 de J. S. Bach, Bartok, etc.

Workshops:

21-25 Novembre 2014 (prévu): Kabuki Dance Training with Eiko Hayashi, organisé par Asian Performing Arts UK à Londres.

De 2006 à aujourd'hui: Danse traditionnelle du Japon, cours dispensés à l'Université populaire de Munich.

Octobre 2009 : Danse traditionnelle du Japon, cours dispensés à Leipzig.

Novembre 2008: Danse traditionnelle du Japon, cours dispensés à Berlin.

Novembre 2007 : Sakura Sakura (Fleurs de cerisier) dans le cadre du cours Danse traditionnelle du Japon à Cologne.

..........
..

.

..

..

.

.

..

..
...

..

..

.

............